samedi 14 décembre 2013- 19:36

Ayrault veut hâter la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires


Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, s'est engagé vendredi à hâter le processus législatif en vue de la ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, qui a été signée par le gouvernement Jospin en 1999. Cette charte concerne les langues régionales comme le breton ou le corse mais certains souhaitent y inclure des langues comme le berbère ou le yiddish.

La proposition de loi (PPL) constitutionnelle de ratification de la Charte européenne sur les langues régionales sera examinée à l'Assemblée «le 20 janvier sans doute», selon le président socialiste de la commission des Lois et député du Finistère, Jean-Jacques Urvoas.

Le Point ; wikipédia

34 commentaires:

  1. Le gouvernement espère se rallier les Basques, les Bretons et les Corses (dans l'ordre alphabétique..) histoire sauver les meubles. Espérons que les susnommés réaliseront qu'eux même seront contraints de faire sur leur territoire une place à l'arabe, au yiddish, au wolof, au peuhl, au baoulé et accessoirement au Français...

    RépondreSupprimer
  2. Du côté du breton, c'est pas encore gagné ; après les "beaux niais rouges" et leur petite priprime de noël, ils s'imaginent avoir gagné : moins du tiers que les locuteurs de rebeu de Marseille.
    Qui parie sur une défaite des partis "de gôche" en Bretagne aux municipales ?
    Moi, pas.

    RépondreSupprimer
  3. Les bouffons de terra nova veulent nous faire le remake de la tour de Babel.

    RépondreSupprimer
  4. ... des langues régionales, le bèrbere et le yiddish ? Pourquoi pas enocre le TURK ?

    Au nom de tous les Nôtres !

    Sieg Heil !

    Alex Harris - CLEDM

    RépondreSupprimer
  5. "Les bouffons de terra nova veulent nous faire le remake de la tour de Babel."Je n'ai rien à voir avec Terra Novae, mais je suis Occitan. Je connais le mal que les jacobins ont fait à notre culture ancestrale . mal dont les conséquences néfastes sont toujours perceptibles chez moi en Provence.Je suis pour que la France reconnaisse enfin sa richesse linguistique.Je vous rappelle qu en 1904, à l'heure où F. Mistral recevait le prix Nobel de littérature (il écrivait en occitan) en 1904, les instits continuaient à punir les écoliers surpris à parler la langue de leurs ancêtres et des troubadours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sans doute une cause perdue.Frédéric Mistral ecrivait en Provençal,l'Occitan étant pratiqué dans le sud-ouest (Toulouse,Gascogne,Bigorre, Béarn ,Pyrénées)Limité par le Catalan au sud Est(du sudouest) et le Basque au sud est.Une amie, dont la famille avait gardé la langue provençale, l' a étudiée,et a obtenu un poste d'enseignante,qui a été supprimé au bout de 3 ans pour manque d'élèves.

      Supprimer
  6. Ne vous faites pas d'illusion, le grand gagnant de l'affaire sera l'anglais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment, ce que les crétins de régionalistes ne comprennent pas.

      Etouffer les nations en les minant par la région et par l'échelon supranational

      dans une France patoihisée, on nous "expliquera" que la langue véhiculaire (comprendre le sabir globish) permet de relier le "local au monde" et faire discuter le berrichon avec l'Alsacien

      Supprimer
    2. d'autant plus que l'Alsacien discute très facilement avec le Berrichon en français. Les langues régionales sont parlées ou délaissées, par la volonté de leurs locuteurs et non par des circulaires ministrielles.
      Mirabelle parlant une langue régionale et l'ayant transmise à ses enfants.

      Supprimer
  7. T'inquiète pas l'Occitan, tu vas y avoir droit à ta "reconnaissance" mais ne t'attends pas à ce ta langue régionale ait plus de place en France que l'arabe ou le turco-mongole.
    Il y a une carte de l'UE qui circule depuis un moment sur le web où l'état nation France est découpé aux profits des régions, et je doute que ce soit par soucis identitaire que le parti de Cohen-Bandit soutienne les mouvements régionalistes.

    Un Breton

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très, très juste. Un premier pas vers la fin des Nations Européennes.
      Il est aussi très juste de rappeler le travail insidieux du parti de Cohn-Bendit. L'UERSS en pleine action.
      Cordialement.

      Supprimer
  8. 14/12/2013
    L'Union européenne fait pression sur les électeurs suisses.



    Suisse. L'ambassadeur de l'Union Européenne prévient la Suisse qu'en cas de « Oui » à l'initiative (UDC) contre l'immigration de masse, l'ensemble des accords bilatéraux devraient être résiliés :

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive la Suisse ! Une vidéo sur le sujet : http://www.rts.ch/info/suisse/5437006-un-oui-a-l-initiative-de-l-udc-met-les-bilaterales-en-peril-avertit-l-ue.html

      Supprimer
    2. On parie combien que l'initiative passe ? La Suisse va finir comme une osasice de liberté au beau milieu de cette nouvelle EU.RSS à en faire rager le politbüro de Bruxelles et tous ces oligarches.

      Allez les Suisses ! Faites les biens ch*ers avec votre initiative populaire qu'on rigole un bon coup.

      Au nom de tous les Nôtres !

      Sieg Heil !

      Alex Harris - CLEDM

      Supprimer
  9. Tout ça c'est pour pouvoir enseigner l'arabe... Comme ils ne pouvaient pas le demander comme ça, ils ont inclus d'autres langues...
    C'est toujours comme ça que ça se passe : on entre par la petite porte pour que les boeufs ne voient pas la grande porte ouverte un peu plus loin...

    EratoreveZ

    RépondreSupprimer
  10. Le petit prof d'allemand commence à nous les briser menu menu

    RépondreSupprimer
  11. Les socialopes, un petit rappel qui vaut ce qu'il vaut mais la peine pour haute trahison, c'est la mort hein ?

    Et on vous retrouvera, où que vous alliez. On peut pas se vautrer dans la fange et le pognon des Français à ce point sans en assumer les conséquences.

    RépondreSupprimer
  12. Quelle importance ? Je n'entends déjà plus parler le français dans ma banlieue notamment dans les transports en commun. Etant gauloise (brune), je demande le retour de la langue celtique. On pourrait aussi réhabiliter l'alphabet runique. On est arrivé à un tel degré de connerie, que tout est possible du moment qu'il y a un électeur à gagner. Vive la novlangue et bienvenue en Babeland.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme ! Le français est devenu une langue régionale en voie d'extinction dans bien des lieux de l'ex-France. Il serait temps de protéger cette langue pour sauver les derniers locuteurs FdeSouche vivants encore dans ces enclaves arabo-musulmanes.

      Au nom de tous les Nôtres !

      Sieg Heil !

      Alex Harris - CLEDM

      Supprimer
    2. C'est très amusant de laisser des "Saluts" mais je ne lis rien dans vos propos qui soit marqué d'une éthique sociale-nationaliste.
      Il serait temps de soigner votre acné et de progresser en allemand, si le cœur vous en dit, pour varier un peu votre vocabulaire.

      Supprimer
  13. ... Et le Louchébem ?.... et le Javanais?...et l'Esperanto ?..... En plus, ça tombe bien, on a que ça à foutre et à penser.

    RépondreSupprimer
  14. pourquoi le yiddish? Les Français de confession juive ne reclament rien mais comme d'hab un petit coup de vaseline juive pour islamiser un peu plus la france, et tout le monde tombe dans le panneau

    RépondreSupprimer
  15. "mais certains souhaitent y inclure des langues comme le berbère ou le yiddish"

    Je cite l'article de wikipedia sur la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires :

    les langues employées par les récents immigrants d'un État non-européen, ainsi que les dialectes locaux ou patois, sont exclus.

    RépondreSupprimer
  16. Comme d'habitude, il encourage le régionalisme pro-UE et mondialiste, contre la nation et contre les patriotes. On connaît la chanson.
    J'ai autrefois été tentée par le régionalisme breton (n'étant pas franchement bretonne et n'ayant pas envie d'apprendre la langue bretonne, ça s'est arrêté là). Mais j'ai constaté qu'ils étaient assez gauchistes (du genre autogestionnaires : du reste, les militants PSU (et bretonnants) d'autrefois se sont transformés en élus écolos, du moins parmi ceux que je connais ...).
    Eh bien les bretonnants d'autrefois se sont transformés en marionnettes mondialistes : dommage ... (Pour la langue et la culture bretonnes, qui sont tout à fait respectables, ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain ...)

    RépondreSupprimer
  17. apparemment le site fds est de retour mais avec impossibilité de s'identifier alors que sur la page d'accueil au dessous de chaque article, le nombre de commentaires est indiqué...

    RépondreSupprimer
  18. La plupart des commentaires publiés ici sont favorables à l'extermination de la langue bretonne. Et ça vient de gens qui pour la plupart n'osent pas dire un mot contre la domination du gouvernement et des médias par le lobby immigrationniste juif. Je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure façon de sauver l'Europe.

    Mais en fait, Ayrault est d'accord avec vous. Par exemple, en tant que maire, il a toujours travaillé à la débretonnisation de la ville de Nantes. C'est évident qu'il n'a jamais été favorable à la langue bretonne, et il ne va sûrement pas changer de politique maintenant. Rien de ce qui s'oppose au grand remplacement ne doit subsister, et surtout pas le breton. Donc, Ayrault annonce un changement de politique, tout en ayant bien l'intention de ne rien changer. Ça fera quelques voix en plus pour le PS aux prochaines élections. Dans le même registre, je pense que Sarkozy va bientôt venir nous expliquer qu'il faut s'attaquer au problème de l'immigration.

    RépondreSupprimer
  19. aujourd'hui impossible d'aller sur le site habituel de F DE SOUCHE ? il y a un probleme ???

    RépondreSupprimer
  20. Le français langue administrative imposée par François 1er meurt des anglicismes et des dialectes de banlieue élevés par les sages au niveau d un enrichissement nécessaire plus que de la reconnaissance des langues ancestrales constituant le peuple français. Ce même français imposé par la force à des millions d écoliers à partir de 1905 et entre les deux guerres. Je suis bourguignon et le bourguignon est l une des langues principales formant la langue d oeil et donc le français moderne, seul le morvandiau est prévu d être reconnu par cette loi unioniste

    RépondreSupprimer
  21. Encore le site crashé !
    Faites quand même un effort de communication sur le site de secours svp.

    Bon courage !

    Zalmox

    RépondreSupprimer
  22. allo Fdesouche ??????

    RépondreSupprimer
  23. On est jamais mieux servi que par soi-même...On roule avant tout pour soi,entre bretons.De quelles langues bretonnes notre tandem Ayrault/Urvoas parlent-ils?
    La langue Normande qui a composé environ 40% de la langue anglaise et française semble compter pour quantité négligeable aux yeux de nos "élites" et journalistes de tous poils totalement inféodés aux médias bretons.C'est une méconnaissance et une véritable discrimination historique et culturelle.La bretagne n'est pas le poumon de la France et il est grand temps que les politocards cessent de nous le faire croire

    RépondreSupprimer